Principales atteintes à l’environnement
...
Pollutions d’origines urbaines:
Les pollutions et les nuisances issues des activités urbaines constituent à l’heure actuelle les plus importantes sources d’atteinte à l’environnement de la wilaya.
1.1 Déchets ménagers:
La wilaya de Jijel génère environ 486 T/J de déchets ménagers. Ces déchets sont constitués de:
  • Matière organique: 70,2 %
  • Tissu : 4,2 %
  • Verre: 0,6 %
  • Plastique: 9,5 %
  • Produit ferreux: 1,7 %
  • Papier : 9,2 %

La collecte des déchets ménagers est très mal assurée dans la plus part des centres urbains, la mise en décharge se fait dans des conditions de précarité absolue. Cette situation est due essentiellement à:
  • Inadaptation des moyens humains, matériels, financiers, techniques et organisationnels mis en œuvre par des collectivités locales.
  • Urbanisation anarchique et incontrôlée.
  • Manque de civisme des citoyens.

Décharges sauvages:
Daïras Communes Nbre de décharges Superficie/Ha
Jijel Jijel - -
Texanna Kaous 02 2.44
Texanna 01

Taher

Taher

01

4.135

Oudjana 01
Emir Abdelkader 04
Chahna 01
Ouled Askeur 02
El-Aouana El-Aouana 01 -
Selma Benziada

01

Chekfa

Chekfa

01

3.74

Sidi Abdelaziz

01

Bordj T’har 01

El-kennar

01

El-Ancer El-Ancer 05 1.5

Djama Beni H’bibi

01

Kheiri Oued Adjoul -
Bouraoui Behadef 03
Ziama Mansouriah Ziama Mansouriah - 0.3056
Erraguen 01
Djimla Djimla 01 0.05
Ben Yadjis 01
El-Milia El-Milia 01 05
Ouled Yahia -
Settara Settara 04 0.725
Ghebala 01
Sidi Maarouf Sidi Maarouf 02 0.01
Ouled Rabah 01
Total 28 39 17,9056 Ha

1.2 Eaux usées :
La wilaya de Jijel est traversée par un réseau hydrographique important, mais celui-ci est actuellement le réceptacle des eaux usées de la wilaya et de certaines wilayas limitrophes. 76 251,63 m3/j d'eaux usées sont déversées directement dans la mer ou par l'intermédiaire des oueds côtiers. Le taux de raccordement au réseau d'assainissement est de 72 %.
La localisation et le nombre de points de rejets par communes sont indiqués dans le tableau suivant :
Communes Débit  journalier (m3/j) Lieu de rejet Nber
JIJEL 20.913,4 STEP ==> Mer, Moutas, Oued El Kantara 03
ZIAMA MANSOURIAH 2348 8 rejets en mer, 1 rejet sur Oued Ziama 09
ERRAGUENE 320 1 rejet sur Chaabat 01
EL AOUANA 1736 1 rejet sur Oued Bourchaid 03
SELMA 158,8 3 rejets sur chaabat 02
TEXENNA 1038 Rejet sud vers fosse septique et rejet nord : projet de réalisation de collecteur vers la STEP de Jijel en cours 01
KAOUS 3002 Tout les rejets ont été supprimés et prolongés vers des collecteurs de la future station de pompage de Mencha 01
DJIMLA 852 Fosse septique 01
BENI YADJIS 220 Oued Mencha 02
TAHER 12.300 Oued Boukraa, Oued Nil 02
EMIR ABDELKADER 9898 Oued DjenDjen 02
OUADJANA 1600 Fosses septiques, Chaabat 02
CHAHNA 200 Fosses septiques, Chaabat 02
OULED ASKEUR / Fosses septiques,Chaabat 02
CHEKFA 2141 Oued Nil, Oued Sayoud 02
BORDJ T'HAR 100 Chaabat 01
EL KENNAR 1333 Oued Nil, Oued Bouhadid, Oued Bartchoune 03
SIDI ABDELAZIZ 2008 Mer, Oued El Kebir 02
EL ANCER 2487 Oued El Kebir, Oued Irrdjanna 02
OUED ADJOUL 801 Fosses septiques, Chaabat 02
DJEMAA BENI H'BIBI 1652 Oued Bouamar 01
BELHADEF 898 Chaabat 01
EL MILIA 8650 STEP         Oued El Kebir 01
OULED YAHIA 491 Fosse septique, Chaabat 02
SETTARA 992 Chaabats 01
GHEBALA 186 Chaabats 01
SIDI MAAROUF 1179,78 Sidi Maarouf vers Oued El Kebir
Sidi Zarrouk vers Oued Gheraf
02
OULED RABAH 346,65 Chaabats 01
  TOTAL 76 251.63 m3/j 54
2. Pollution d’origine industrielle:
Pratiquement, la totalité de l’activité industrielle est localisée dans le littorale comme défini par l’article 07 de la loi 02-02 du 05/02/2002 relative à la protection de l’environnement et à la valorisation du littoral. Certaines unités (TAJ, ENL…) se trouvent à l’intérieur du tissu urbain causant ainsi des nuisances à l’environnement urbain et aux populations.       
Situation des rejets industriels
Unité industrielle Type de déchets Observations
TAJ Jijel - Chutes de peaux tannées
- Boues
- Eaux usées (traitées)
-L’unité possède une STEP de capacité 2500 m3/j
- Déchets solides stockés a l’intérieure de l’unité
- Unité située en milieu urbain
Entreprise de liège ENL Unité 521+unités privées - Poussière de liège - Déchets évacués vers la décharge publique
- Unité située en milieu urbain
AFRICAVER -Déchets de verre
- Eaux chargées
-Déchets solides stockes a l’intérieur de l’unité
- Unité située sur le littoral (ZI)
SIJICO (Conserverie des légumes et fruits) -Déchets de fruits et légumes -Déchets enfouis à l’intérieure de l’unité
- Unité située sur le littoral (ZI)
Centrale thermique -Rejets traites par décantation et neutralisation
SOALKA -Sable G00
-Sable G0
-Sable  Gw1
-Sable Gw2
-L’unité possède un bassin de neutralisation
- Déchets solides stockés a l’extérieur de l’unité
Société Céramique Sanitaire (SCS) El Milia -Rebut de fabrication
-Moule de plâtre
-Déchets solides évacués vers l’unité de recyclage.
Tannerie Khenifar El Milia -Chute de peaux tannées
- Boues
- Eaux usées (traitées)
- L’unité possède une STEP de capacité 400 m3/j
- Déchets solides stockés a l’intérieure de l’unité

3. Déchets spéciaux :
3.1 Déchets hospitaliers:
Nombre d’établissement sanitairesublics+prives) Quantité de déchets générés Kg/j Quantité de déchets incinérée Kg/j Quantité de déchets évacuée à la décharge Kg/j
Anatomique Infectieux Toxique
316 21,86 342,6 453,45 385,5 837
Produits pharmaceutiques périmés stockés:
  • Produit solide: 524,578 Kg
  • Produit liquide: 161,257 L
  • Pate: 58,4 Kg

3.2 Produits phytosanitaires périmés stockés (Stockés au niveau des différentes CASSAP et commerçants de la wilaya):
  • Produits solides : 1374,20 Kg
  • Produits liquides : 9572 L

Déchets d’abattoirs :
Nombre d’abattoirs Abattoirs viandes rouges Abattoirs viandes blanches
15 11
Quantité de déchets générés Kg/j 641,41 1275

4. Pollution d’origine agricole:
Les activités agricoles, notamment les cultures intensives à l’est de la wilaya, par l’usage prolongé des engrais et pesticides à conduit à une augmentation des teneurs en éléments nutritifs dans les cours d’eaux par lessivage des terres. Les cultures sous-serre contribuent aussi à la dégradation de l’environnement par la prolifération des déchets plastiques.
Par ailleurs, les 150 huileries dont 40 automatiques, 30 semi-automatiques et 80 traditionnelles implantées sur las bassins versants des oueds côtiers (El-kebir, Nil, Djen-Djen, Mencha et Boussiaba) déversent leurs eaux usées (margines) dans ces cours d’eaux.

5. Littoralisation:
La wilaya de Jijel est marquée au même titre que les autres wilayas du littoral par une forte concentration des populations et des activités sur la frange littorale. Elle a connu ces dernières décennies un important exode des populations des zones montagneuses marginalisées, sous développées et perturbées le par les conditions sécuritaires qu’a vécues pays ces dernières années, occasionnant ainsiune disparité dans l’occupation spatiale dans la mesure ou l’arrière pays dévitalisé souffre d’un enclavement et un sous équipement, alors que les neufs communes côtières qui occupent 32 % (774,66) m2 de la superficie de la wilaya (2398,69 km2) concentrent la quasi-totalité des équipement structurants et activités.

6. Urbanisation et dégradation du cadre de vie:
L’extension démesurée et non contrôlée de l’urbanisation au niveau des villes côtières  a largement entamé l’équilibre fragile du système urbain hérité de la période coloniale, conséquence d’un important flux migratoire des populations d’origine rural fuyant l'insécurité. Cette situation a conduit à la dégradation du cadre bâti, une gestion déficiente de la collecte des déchets ménagers, des différents réseaux (AEP, Assainissement et Voiries) ainsi que l’apparition de certains fléaux sociaux touchant particulièrement la masse juvénile.
حرر بتاريخ: 2015/01/06 | عدد التصفحات: 3511